Archives de Catégorie: aquarelle

Mon premier carnet de voyage est né (enfin, presque…)

J’ai les boules.

J’ai travaillé dur, depuis un mois et demie, a tout compiler et mettre en forme, a réécrire certains textes, a corriger les fautes (merci Martine, merci Pierre, merci Aglaé) et a remettre tout ça dans les bonnes cases. Tout n’est pas fini, mais c’est en bonne voie. C’est un peu comme un appareillage, n’est-ce pas ? Bon, on y va ? Attends, je n’ai pas rangé la cafetière… Laisse tomber, elle se rangera dès qu’on prendra un peu de gîte 😉

Maintenant les choses sont lancées. Une présentation est en ligne (vous l’aviez vue, dans l’article précédent) et mon projet a été validé par Ulule. Les premiers amis m’ont donné un coup de pouce pour que le projet sorte de la « couveuse » (il faut un minimum de 5 soutiens pour que le projet soit visible par tout le monde sur le site, sinon il ne l’est que par invitation). Comment on dit, d’habitude ? Ça, c’est fait…

C’est maintenant que j’ai besoin de vous. Vous tous qui avez suivi nos aventures, qui avez tremblé quand Aglaé est allée recuperer la bastaque cassée dans la houle et les rafales du Cabo Ortegal, qui etes venus nous prendre en photo depuis l’annexe à Escarabote, sur le récif, qui nous avez donné plein de bons conseils lorsqu’on a perdu l’hélice du coté des Cies, j’ai besoin de vous. Si vous avez envie d’avoir, sur votre table basse du salon ou votre chevet, un joli calepin avec des dessins sur la Galice, je vous en prie, cliquez sur l’onglet qui vous plait. Mais surtout, parlez-en autour de vous. Envoyez à tous vos amis le lien du projet, parlez-en, des aquarelles de Galice, racontez-leur les criques abritées, les mouillages surs et les ports pittoresques, les marchés pleins de poissons et des « mariscos », les montagnes ensoleillés et les plages au sable fin. Et ces gens formidables. Et toutes ces histoires, ils peuvent les lire dans ce carnet. Avec, en bonus, des coordonnées GPS de tous les ports et mouillages que nous avons pratiqués. Et en deuxième bonus, le film de l’aventure. Le troisième bonus est moral. Avec vous, pour vous, j’aurai envie de continuer, de passer de cet essai à la transformation, de publier un deuxième carnet, puis un autre… Et Roz Avel ira jusqu’au bout du Monde.

« Même en Patagonie » dit le Capitaine.

« Je n’ai pas envie d’aller en Patagonie » dit Aglaé.

Voilà, vous savez tout. Pour le reste, cliquez sur l’image.

carnet_ouvert

Publicités

J’ai une histoire a vous raconter

Ça fait longtemps que je n’ai pas écrit, encore plus longtemps que je n’ai pas envoyé de newsletter, je sais, je suis un blogueur indigne, mais j’ai une bonne excuse. Je crois bien que vous allez l’accepter, celle-là.

Depuis deux mois, je suis le nez dans le guidon. Depuis le départ de la fine équipe des Draghici, de Timisoara, Codruta & Bogdan, Ana & Mihai, j’ai passé le temps le nez dans le guidon.

J’ai dessiné, scanné, remonté, retouché, écrit, compilé, corrigé et mis en page. J’ai mis de bons amis à contribution. J’ai couru après le temps, il fallait aussi naviguer (un peu, de Fuengirola à Melilla, de Melilla à Saïdia) faire des courses, faire la cuisine, sortir le chien.

« Et prendre une douche », dit Aglaé

« Et prendre une douche, si tu veux… »

Maintenant c’est presque prêt. Début de semaine prochaine je vous raconterai mon histoire. Inch’allah, lundi je vous annoncerai le début officiel de la pré-vente d’un livre fabriqué maison, dans le carré de Roz Avel, avec nos petites mains, les pinceaux du patron, la caméra de l’armatrice et beaucoup de bonne volonté.

Dès demain vous pourrez vous arracher le carnet de voyages de notre périple galicien.

Carnet galicien - couverture

« Galice celtique, Galice ibérique » est un carnet de voyages de plus, illustré par mes croquis, dessins, aquarelles et quelques photos pourries. Mais c’est un peu plus que ça. C’est notre navigation dans les Rias, ces lieux formidables, à la lumière si exceptionnelle. C’est un peu (beaucoup) d’amour pour la Galice, un peu (beaucoup) d’amitié pour tous ces gens formidables, quelques mots sur ce qu’on y mange, un peu plus sur ce qu’on y boit. Deux trois trucs sur son histoire, quelques uns sur sa langue. Et sur chaque port et mouillage que nous avons pratiqué, des croquis, un plan, quelques points GPS et un ou deux conseils pratiques.

Mettez-le dans votre poche, dans votre sac à dos ou dans un coin de la table à cartes. Allez-y, en Galice. C’est franchement chouette!

un clic sur l’image vous emmène voir un extrait.

livre3D

Nos navigations entre Cadiz et Fuengirola, avec Roxi et Adi, entre Fuengirola et La Herradura avec les Draghici, et de Fuengirola à Saïdia – via Melilla – juste nous deux, le chien et Roz Avel, vous m’excuserez, mais je vous les raconterai un peu plus tard. Ne vous en faites pas, j’ai pris des notes…

Bien à vous,

Le capitaine

La grande braderie

L’équipage de Roz Avel, en escale à Melilla – enclave espagnole en terre africaine – se prépare a partir pour le Maroc. Avant de s’installer à Saïdia pour l’hivernage et de s’attaquer à des travaux d’entretien, le capitaine brade toutes les aquarelles qui restent de la collection Galice.

Vous avez envie d’un joli dessin ? Vous pouvez, en même temps contribuer à l’achat d’un pot d’antifouling, d’une feuille de papier-verre ou d’un pinceau.

Vous aidez ainsi ce projet a avancer.

En cliquant sur l’image ci-dessous, vous accédez à la galerie des aquarelles disponibles. Les dimensions et les prix sont dans les descriptions des images.

Merci à vous tous de partager ce post.

Combarro, la Bibliotheque

cliquez sur l’image pour accéder à la galerie

Tout sera sur les murs

Après quatre mois en Galice, des aventures passionnantes, des paysages somptueux et des lumières envoûtantes (et je ne parle plus ici de l’assiette de « chipirones fritos » de Betty, dans la super taperia « O’ Portujès », devant l’église de Cangas) la production d’aquarelles de Roz Avel s’expose à Timisoara.

Vernissage le 20 novembre, à 17h, à la Galerie Theresia, Bastion.

După patru luni în Galicia, aventuri pasionante, peisaje majestuoase și o lumină vrăjită (și nu mai vorbesc de farfuria de »chipirones fritos » ale lui Betty, în super taperia « O’ Portujès », lângă biserică, la Cangas) producția de acuarele a lui Roz Avel se expune la Timișoara.

Vernisaj pe 20 noiembrie, la 17h, la Galeria Theresia, Bastion.

C:UsersfloDocumentsAAFLORINA_bateauxarpegeGu braghAsso_G