Ces sculptures qui refusent de disparaître

J’ai dans les yeux la flottille de Grand Largue défiler au long des rives du Blavet, et des squelettes de bateaux sans nom pourrir doucement dans la vase. J’ai dans la mémoire des anses de la Vilaine ou des petits bateaux de pêche montrent leur côtes blanchies par le soleil et le sel. Et dans la Ria de Arousa, à coté de Boiro, ou on a passé du temps l’année dernière, dans l’estuaire d’une petite rivière, trois bateaux en bois se décomposent en silence. Tout ça est bien triste, on se demande si aucune « transmission » n’est possible, ou alors une fin glorieuse, sous les vagues d’une tempête… la vie d’un bateau est la mer, et la mort devrait etre la mer aussi. Pas la vase. Est-ce ça qu’on appelle « modernité » ?
Ici un magnifique billet glané sur un de mes blogs préférés, Escales Maritimes. Merci à eux.

Escales Maritimes

Etel 71 Madeleine Yvonne  + 71 épave Plestin DSCN1510 épave Etel 70 - foto M D Etel 3 - 71
Port Louis DSCN1812 • Humeur – Il y a longtemps, bien longtemps, que je souhaitais consacré un billet aux épaves qui meurent silencieusement sur notre littoral. Elles font le bonheur des touristes qui se payent à peu de frais une photo pittoresque ; il ne s’agit pas de ça. Il s’agit de ce que représente pour le petit pêchou , l’abandon de son compagnon de toujours. Que se passe-t-il dans la tête du vieil écraseur de crabes, parvenu au bout de sa vie et qui se décide un matin de se séparer de l’outil qui l’a fait vivre. Chichement, mais vivre…
• Rien à voir avec les monstres qu’on jette sur la plage pour les dépecer au chalumeau. Ce jour-là, un triste jour, il quitte son mouillage pour un ultime voyage, là-bas vers la vasière. La mort dans l’âme, il largue son mouillage et seul mène sa barque au lieu de repos, doucement, à marée…

View original post 127 mots de plus

Publicités

À propos de Gu sur Roz Avel

Skipper of Roz Avel, a Kelly Peterson 44 cutter, built in Taiwan for Jack Kelly from San Diego, on a Douglas Peterson design. Sailing around the world without deadline or precise destination. Been in Galicia, Portuguese coast, Algarve, Andalucia. Waiting to put at sea again, she spends a tranquil winter in Saïdia, Oriental Morocco

Publié le 31 mars 2014, dans Non classé. Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

    • C’est tout à fait ça, Aquilon. Triste, mais belle. Et on a beau la tourner dans tous les sens, à part quelques exceptions et efforts démesurés de quelques passionnés, j’ai le sentiment qu’il n’y a pas grand chose a faire. Ainsi va la vie…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :