Deux mats en bois. Un dimanche tranquille dans la Ria de Vigo.

Se réveiller le matin, devant un ciel INCROYABLE. Enfin, se réveiller – c’est beaucoup dire. Voir un ciel INCROYABLE sur l’Ipad d’Aglaé. « Joli, non ? » « Si, si…)

Cangas vers Vigo271013

S’extraire du duvet, sous la pression de Gin. « Mgrrrrrouiashrchgnlanlanlabrrrr »… « OK, j’ai compris. » « Wafurschlchchch » « Bon, bon, j’arrive ». Il veut pisser. Il a le droit. On y va, c’est bon.

goeletteBoire un café. Vite-fait. Enfiler un pantalon. Enfiler le harnais au chien. Bon, c’est parti. Il n’y a plus grand chose de l’indigestion violente d’hier soir. Il n’y a plus grand chose du dernier repas, vu que c’était hier à midi. Et je vous passe la façon dont il a quitté mon corps. Depuis la digue, dans la rade, un peu en dehors de la zone protégée par la digue, deux mats se dandinent, au dessus d’un bateau que je n’arrive pas a distinguer. Un peu brumeux, le capitaine. Un peu brumeuse, la Ria de Vigo aussi.

Je vais chercher un peu de bazar sur Roz Avel. Sur le terre-plein d’Adolfo Gallego, je suis au dessus de tout, la digue, le port, les constructions. Le grand brun baraqué qui bosse pour Adolfo me fait un signe de la main. « Holà ! ». Hier, pendant qu’il frottait le cul d’un 50 pieds flambant neuf sur son terre-plein, il m’a dit quelque chose du genre « Celui-là est plus gros que le tien. » Je sors mon appareil photo. Je regarde sur l’eau vers Vigo, pas loin, juste devant la digue. Je la vois. Muy bonita !

Le ferry est en approche, petit bus local qui transporte entre Cangas et VIgo la population de la presqu’île de Morrazo. Le même qui m’a fait battre en arrière, un jour de septembre. On venait de l’Anse de Barra. Il était 7h du mat. La première chose que je me dis est « Regarde ce con, lui aussi il a l’annexe au cul. »goelette2

Ce « con », lui, au moins, reste au mouillage. Il peut la garder à la remorque, l’annexe. La prochaine fois, j’y penserai.

goelette_croisement

N’empêche. Sans ce fâcheux incident, je n’aurais pas connu Cangas. Ni ces points de vue sur Vigo, que les gens de Vigo ne connaissent pas. Le ferry est passé devant la goélette. Sans incident, bien entendu.

goelette_croisement2

Elle n’est pas mal, la vie, finalement.

Update:

Après midi. Le soleil a fini par percer les nuages, donnant une de ces lumières filtrées dont les Rias Baixas ont l’exclusivité en Espagne. Depuis le royaume des chats on a surpris quelques rayons chatouiller la goélette (australienne, on a appris depuis…). Vous pouvez en voir quelques unes en cliquant sur l’image ci-dessous.

 La goelette

 

Publicités

À propos de Gu sur Roz Avel

Skipper of Roz Avel, a Kelly Peterson 44 cutter, built in Taiwan for Jack Kelly from San Diego, on a Douglas Peterson design. Sailing around the world without deadline or precise destination. Been in Galicia, Portuguese coast, Algarve, Andalucia. Waiting to put at sea again, she spends a tranquil winter in Saïdia, Oriental Morocco

Publié le 27 octobre 2013, dans Architecture, bateaux, Espagne, Galice, Roz Avel, voile, voyages. Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. Si l’on y réfléchi un peu, c’est pas très compliqué d’être heureux de se lever le matin. Il suffit de se réveiller sur un bateau.

    • Monsieur a raison. Monsieur est un connaisseur… mais… monsieur ne vit-il pas sur un bateau, par hasard ? Comment ? C’est pas par hasard ? Ahahaha… m’enfin, je l’ai eu, l’monsieur, là ! Bon, c’est le matin. J’vais voir quel trois-quatre mats serait mouillé dans la Ria. Parce qu’avec les 30 nœuds de cette nuit, des fois, ça fait le ménage.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :