Empanada gallega. De Atun. Aglaé aux fourneaux. Après l’effort…

Aglaé sort les légumes du garde-manger profond qui se niche sous le plan de travail de Roz Avel. Ce soir, après les émotions de la journée, elle a décidé de nous régaler. C’est Maria qui lui a raconté cette recette. Maria navigue avec Daniel sur Tchao Phraya, un Bavaria 32 récent avec lequel on a fait quelques mouillages et quelques apéros, voire une ou deux bouffes à bord des uns ou des autres. Ce soir, c’est empanada gallega. La classique, à « l’Atun ».

10Aglaé découpe en fines lanières des oignons, qu’elle envoie crisser dans la sauteuse. Des lamelles de poivron rouge plus quelques unes d’un vert qui survivait à la dernière séance de magie colorée s’en vont les rejoindre en vitesse. Ça fond gentiment dans l’huile d’olives, accompagné en fin de course de deux ou trois tomates. Quand les choses prennent tournure, une boite de « atun » se joint à l’assemblée qui maintenant chantonne joyeusement dans la sauteuse. Tout ça plus quelques herbes magiques, du genre qui ne fait de mal a personne, voire un peu de piment, si vous en avez envie. Un œuf dur peut passer par là, il sera bien reçu.

La pâte, nous autres, on l’a acheté chez EROSKI. Il paraît que c’est facile à faire, ce sera pour la prochaine fois. Pour l’instant c’est le tour d’essai. La pâte est riche, farine, eau, sel mais aussi huile d’olives. On trouve la façon de faire ici.

Une fois bien étalée au rouleau a pâtisserie la pâte est divisée en deux parties, gentiment couchées sur papier sulfurisé. La petite sauterie dont je vous racontais les exploits s’étalera sur une des moitiés. L’autre la recouvre. Laissez déborder un peu, reliez les deux feuilles entre elles et badigeonnez au jaune d’œuf. Les mots magiques prononcés par Aglaé, je ne vous les donnerai pas. A chacun ses secrets. Au four, et puis on attend. On surveille, il faut juste que la pâte soit cuite et le dessus bien doré.22_apres four

A table, avec un verre d’Albarino des Rias Baixas, c’est un régal. On commence a parler d’autres versions, de ce qu’une amie chilienne m’a fait gouter dans une autre vie, des empanadas au fromage, au bœuf avec des raisins secs… On est comme ça, sur Roz Avel. On bouffe, et on parle bouffe. La culture de la marmite. Ou le culte… c’est selon.

Sur le blog de Elvira, la version en français, une brève histoire des empanadas, on comprendra comment ça se fait qu’en Amérique Latine on en fait aussi. Elvira tient une « Tasca » à Terceira, aux Açores, elle explique sur son blog ce que c’est, ce truc là. Des « Tasca » on en a trouvé aussi à Muros et à Camarinas, on sent rapidement le lien entre les galiciens et les portugais.

Pour l’histoire en images, cliquez sur l’ardoise.

Empanada

Publicités

À propos de Gu sur Roz Avel

Skipper of Roz Avel, a Kelly Peterson 44 cutter, built in Taiwan for Jack Kelly from San Diego, on a Douglas Peterson design. Sailing around the world without deadline or precise destination. Been in Galicia, Portuguese coast, Algarve, Andalucia. Waiting to put at sea again, she spends a tranquil winter in Saïdia, Oriental Morocco

Publié le 25 août 2013, dans cuisine, Espagne, Galice, traditions locales, voyages. Bookmarquez ce permalien. 4 Commentaires.

  1. Bon ben ça y est, j’ai faim… Ça tombe bien, il est presque midi ici ! Bon appétit !

  2. Pofta buna, suna foarte apetisant! Voi bea un pahar de Malbec de Mendoza (« Misterio ») cu gindul la voi si la croaziera voastra, cit mai linistita, sper!

  3. Hmmm, ça sent bon jusqu’ici … Il va falloir penser à mettre des lignes à l’eau pour faire des Empanadas à la galicienne mais surtout à la bonite fraiche 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :